Skip to content

Cinquième Fête des mères de Nathalie Morin en arabie saoudite

8 mai 2010

Brome-Missisquoi, le vendredi 7 mai 2010 – Christelle Bogosta, la candidate néo-démocrate pour Brome-Missisquoi, tient à informer la population que la situation de Nathalie Morin et ses enfants, Samir, Abdullah et Sarah, perdure et s’empire. Nathalie est détenue en Arabie saoudite depuis le 3 mars 2005 par un homme manipulateur qui violente Nathalie et ses enfants afin de soutirer de l’argent et des biens matériels du gouvernement saoudien. En conséquence, Nathalie sera toujours prisonnière civile en Arabie saoudite pour sa cinquième Fête des mères et 26ème anniversaire de naissance.

Le jeudi 13 mai, Madame Bogosta comparaîtra avec trois autres membres du Comité de soutien à Nathalie Morin, dont la mère de Nathalie, Johanne Durocher, au sous-comité des droits internationaux de la personne à la Chambre des communes à Ottawa. Elle espère que les membres de ce sous-comité feront pression sur le ministre des Affaires Étrangères afin de rapatrier Nathalie et ses enfants immédiatement. « Le temps passe et le développement des enfants est sévèrement compromis. Les effets de malnutrition, de la violence et du manque de stimulation favorisant le développement physique et psychologique de ces enfants laisseront des dommages permanents, ainsi qu’à leur mère qui ne reçoit pas l’aide des autorités canadiennes dont elle a droit », exprime Christelle Bogosta, diplômée en santé communautaire de l’Université de Montréal.

La situation de Nathalie et ses enfants est un exemple de l’inaction du gouvernement conservateur à l’égard des Canadiens pris à l’étranger. « L’an dernier à la Fête des mères, nous avons tenu une activité de solidarité au Centre de la nature où un cœur-saignant a été planté afin de symboliser le retour de Nathalie et ses enfants. Le cœur-saignant revient ce printemps, mais Nathalie et les enfants attendent toujours une action du gouvernement canadien. Il est temps que cette situation soit réglée et que Nathalie, Samir, Abdullah et Sarah retrouvent leur liberté et sécurité et reviennent au Québec », conclut Christelle Bogosta.

Pour plus de renseignements sur Nathalie Morin et ses enfants veuillez consulter le site Web www.nathaliemorin.org où, entre autres, un film de témoignages de Nathalie peut être visionné.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :