Skip to content

Échange NPD-Bloc sur la souveraineté alimentaire

21 novembre 2009

Pour voir l’échange complet: échange bloc-npd sécurité alimentaire

Communiqué de Presse 20 novembre 2009

Depuis quelques mois, il y a eu plusieurs échanges dans les tribunes libres des médias locaux entre les représentants du NPD Brome-Missisquoi et les députés bloquistes Christian Ouellet et André Bellavance portant sur la souveraineté alimentaire et la sécurité alimentaire.

En octobre, le NPD organisait un forum citoyen afin de consulter la population sur les besoins et la forme que prendrait une politique alimentaire canadienne. Par la suite, dans les journaux locaux M. Ouellet faisait publier une publicité défendant sa position sur la souveraineté alimentaire et concluant qu’une politique alimentaire canadienne était inutile puisque cette souveraineté alimentaire ne devait pas s’appuyer sur le gouvernement canadien.

Par la suite la candidate néo-démocrate, Christelle Bogosta a répliqué en déclarant que M. Ouellet avait une position restrictive et irréaliste. Depuis, le NPD Brome-Missisquoi a dû essuyer  deux répliques, d’abord de M. Bellavance puis de M. Ouellet à nouveau. M. Bellavance accuse Mme Bogosta de s’être attaquée à la position du Bloc Québécois en matière de souveraineté alimentaire. C’est suite à ces attaques que le NPD Brome-Missisquoi a décidé de porter la situation à l’attention des citoyens.

« Nous n’avons mentionné les allégeances de M. Ouellet que dans son titre. Nous n’avons pas attaqué le Bloc, mais avons réagi aux propos du député.» répond la candidate néo-démocrate.

« D’ailleurs, M. Ouellet nous accuse de ne pas avoir voulu rapporter ses propos : nous n’avions pas besoin, il l’a fait lui même avec l’argent des contribuables lorsqu’il a critiqué dans les journaux locaux la parole d’un citoyen et la bonne volonté du NPD de vouloir établir une politique alimentaire canadienne.»

Dans sa lettre, André Bellavance a soutenu que le Bloc Québécois avait toujours été en faveur de la gestion de l’offre, la mise en marché collective et la dotation par les institutions publiques fédérales d’une politique d’achat local.

À cela Mme Bogosta réplique: « Si tel est le cas, alors le Bloc devrait être à 100% derrière nous sur cet enjeu puisque cela s’inscrirait certainement dans une politique alimentaire canadienne. De plus, il est certain que cette politique appuierait les démarches du gouvernement du Québec pour le déploiement d’un système visant à encadrer les produits du terroir et toutes autres visant la souveraineté alimentaire. Cependant ce n’est pas le discours que M. Ouellet a tenu.»

Le NPD croit que le Bloc Québécois craint la confiance grandissante des producteurs locaux envers les néo-démocrates. Christelle Bogosta a d’ailleurs été très impliquée en agriculture soutenue par la communauté au Québec comme co-fondatrice des Jardins de Tessa. Elle a été également présente à des rassemblements importants du Marché de solidarité de Magog où le député était absent pour entendre ses concitoyens.

«M. Ouellet a peur et il devient démagogue: il a parlé de nous comme si nous n’étions pas des Québécois à part entière et que nous ne pouvions pas comprendre les aspirations de notre propre milieu et société. Je crois que dans les derniers mois le NPD a plus que prouvé son respect de la société distincte qu’est le Québec» déplore la présidente du NPD Brome-Missisquoi.»

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :